Annexes

 

 

1) L'excès de publicité incite les antis-pub à tourner en dérision certaines publicités.

 

 

 Voir Photo n° 9p.3

 

En voici un exemple où l'association tourne au ridicule la publicité situé sur les paquets de cigarettes.

 

 Voir Photo n° p.

Ou encore cette imitation de pub des années 50 pour une marque de lessive repris pour ironiser sur la publicité.

 

2) Analyse de deux publicité et Comparaison

La fête des roses de Caron (*albums photos)

  Voir Photo n° 8p.4

Sujet de la publicité: Le Parfum

 

Où peut –on voir cette affiche: Sur les panneaux publicitaires, en ville dans le métro, sur les Bus

 

A quel public s’adresse-t-elle ? Aux femmes en priorité mais également aux hommes qui voudraient offrir un cadeau.

 

Description générale de la publicité


Cette publicité vante les mérites du parfum « la fête des roses » de Caron .Sur cette photographie est représenté une rose de couleur rose ainsi que le flacon du parfum de couleur or. En bas de l’affiche se trouve une phrase présentant le parfum comme « Le parfum rêvé des élégantes », et en dessous le nom du parfum et celui du parfumeur. Le texte est simple, il décrit en une courte phrase le parfum.

 

Analyse des messages iconiques


Le message iconique représente une rose de couleur rose qui se rapporte au nom du parfum « la fête des roses ». La couleur rose s’apparente à la séduction, au romantisme et à la féminité. On l'associe également à la tendresse et au bonheur, comme d'ailleurs le rappelle si bien l'expression " voir la vie en rose ". La rose est le symbole de l’amour.

Le flacon de parfum de couleur or, lui suggère le luxe. Sa vue réchauffe le cœur et l'esprit, on se sent en sécurité dans un univers doré, car il nous ramène à l'aisance matérielle. De plus sa forme très esthétique complète cette idée de séduction et de richesse.

 

Analyse des messages linguistiques


Le message linguistique est bref mais sous entend l’évasion avec le mot « rêvé ». De plus il complète l’image avec le terme « élégantes » qui sous entend que ce parfum est fait pour les femmes coquettes, délicates, qui aiment le raffinement.


Cette publicité est ordinaire, basic et à la limite ennuyeuse. Il n’y a rien d’original dans sa conception. D’un côté il y a une rose qui se rapporte au nom du parfum et de l’autre le flacon de parfum, de forme classique. Les images ne font pas rêver; seul le texte fait référence à une certaine catégorie de femmes.

 

J’Adore de Dior (*albums photos)

  Voir Photo n° 7p.5

Sujet de la publicité : Le Parfum

 

Où peut –on voir cette affiche : Sur les panneaux publicitaires, en ville dans le métro, sur les Bus ou sur tous autres supports publicitaires, revues etc…

 

A quel public s’adresse-t-elle ? Aux femmes en priorité mais également aux hommes qui voudraient offrir un cadeau à une femme.

 

Description générale de la publicité


Cette publicité nous fait découvrir le parfum « J’adore » de Dior. L’image publicitaire représente une jeune femme blonde, dénudée qui se couvre la poitrine avec ses bras. La bouteille de parfum est posée au milieu de sa poitrine. La femme porte un haut collier, composé, semble t-il d’anneaux fins et étroits cachant son cou. En haut de l’image derrière sa tête se situe en majuscule et en gros caractère le nom du parfumeur DIOR. On le retrouve aussi en bas de la photographie, en petite taille sous la mention « Christian Dior / Paris » tandis qu’à gauche de la femme nous retrouvons le nom du parfum écrit de manière décalée avec un petit slogan presque invisible « le féminin absolu ».

Cette publicité, épurée, dégage une impression d’étrangeté mais également de bien être et de sérénité. Elle est magique.

 

Analyse des messages iconiques


Cette publicité sur fond or nous entraîne dans un monde de richesses, de raffinement. Le buste de la femme, également de couleur chair-or renforce cette idée de luxe car le jaune or est une couleur chaude et lumineuse. Le fait qu’elle soit dénudée donne un aspect sensuel à consonance sexuelle qui peut inciter les hommes à acheter ce parfum pour leur bien aimée. La forme du flacon de parfum est, elle aussi, suggestive. Sa forme ronde qui s’affine vers le haut s’apparente à une goutte d’eau tombante et suggère la douceur. De plus la base arrondie du flacon rappelle la forme du sein de la jeune femme. L’autre similitude entre la femme et le flacon réside dans le fait que le flacon porte un col opaque, doré et strié tout comme le collier doré que porte la femme.

Dans cette publicité, en dehors du message, toutes les formes sont douce et courbe (pas de forme agressive), ce qui suggère une impression de douceur, de sensualité et d’intimité. Cette sensation plaisante a pour but de nous suggérer l’agréable odeur de ce parfum.

La femme d’une beauté naturelle semble être une amie qui nous inciterait à acheter ce parfum.

 

Analyse des messages linguistiques


Le message, bien que très court, est très fort. La typographie est particulière. Le mot « J’adore » est écrit de façon irrégulière, de manière à correspondre avec le flacon de parfum et le corps de la femme. On peut supposer que cette phrase est prononcée par la femme puisque le mot j’adore se situe au niveau de la tête de la femme.

En ce qui concerne le slogan, « le féminin absolu », il est écrit en couleur or, contrairement au reste du texte qui est en blanc, de manière à accentuer l’idée de richesse et de montrer la féminité de ce parfum.

En dehors de ce texte, les seuls autres mots sont la marque de ce parfum qui est écrite en haut de l’affiche en majuscule et en gros caractère DIOR et en bas de l’affiche sous la mention Christian Dior/ Paris; Ceci montre que l’annonceur a voulu insister sur la marque. Marque très connue, qui suggère des tas de senteurs agréable rien qu’en entendant ou en voyant le nom Dior. Pour accentuer l’impact de la marque, les publicitaires ont inversé la règle de perspective qui dans la réalité veut que ce qui est proche soit gros et ce qui est lointain soit petit. Or sur cette affiche le premier DIOR en haut de l’affiche qui semblerait être loin est gros, alors qu’en bas de l’affiche Christian Dior / paris est écrit en petit caractère.


J’aime beaucoup cette publicité car elle est provocante, attrayante et magique à la fois. La femme est belle et naturelle dans une simple posture et interpelle les hommes comme les femmes. Rien n’est écrit mais tout est suggérer. On arriverait même à sentir l’odeur du parfum.

 

Conclusion :

 

Comparaison :


Nous constatons qu’entre la première publicité qui date des années 60 et cette deuxième publicité des années 2000 le monde de la publicité a connu une grande évolution en utilisant la femme (Publicité simple contre publicité provocante qui incite plus à l’achat).

La première publicité nous présente un parfum et nous suggère que ce parfum, à la senteur de rose, est destiné aux femmes élégantes.

Tandis que la deuxième publicité suggère un message plus important relatif à la sérénité, au luxe, à l’amour, à la sensualité. Ce qui peut sous entendre que si l’on achète ce parfum on s’identifiera à la femme de la publicité dont les charmes naturels permettent d’envoûter les hommes. Tout cela est devenu possible grâce à l’évolution des mœurs.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site